Pecosys, les commentaires avec Pelican

Pecosys est le projet évoqué dans mon dernier billet pour gérer des commentaires avec un blog statique créé avec Pelican. J’ai publié l’ensemble des sources sur mon GitHub sous licence GPL. Avant d’expliquer à quoi ça sert, une présentation des types de moteurs de blog s’impose.

Petite intro sur les blog statiques

Les moteurs de blog classiques comme Wordpress ou Dotclear stockent leurs données (articles, commentaires) dans une base de données et ils utilisent une logique côté serveur pour produire les pages HTML. Au fil des ans, ces moteurs ont rajouté beaucoup de fonctionnalités (par l’utilisation de plugins) et on les appelle désormais des CMS (Content Management System) car ils peuvent servir à bâtir tout type de site Web, en facilitant le travail de publication et de collaboration aux rédacteurs qui n’ont plus besoin d’être des gens techniques.

PluXml est un moteur un peu à part, plus léger que les CMS cités ci-dessus, qui n’utilise pas de base de données mais stocke les données dans des fichiers XML. C’est un pas dans la direction des blogs statiques dans la mesure où cela permet de mettre son blog dans un gestionnaire de sources (comme GIT) et conserver une traçabilité des changements. Cela facilite aussi la migration du blog.

Pelican et Jekyll sont des vrais blogs statiques. Ils n’utilisent pas de langage serveur comme PHP ou Ruby, il ne stockent pas leurs données dans une base de données. Les articles sont écrits dans un langage Markup comme Markdown et la construction du site (le build) est réalisé hors ligne. Il génère les pages à base de HTML, CSS et éventuellement un zeste de JavaScript. Ces pages sont transférées vers le serveur HTTP hébergeant le site… et hop le site est à jour.

Alors pourquoi s’embêter à gérer un site statique alors qu’un Wordpress s’installe en 5 minutes ?

Cela dépend de tout un chacun mais j’y suis venu pour les raisons suivantes :

La problématique des commentaires

Pas de logique serveur, juste un ensemble de pages HTML avec un peu d’interactivité grâce à JavaScript. Comment gérer les commentaires avec un site statique ? La solution proposée par Pelican c’est l’utilisation des services de la société Disqus. Un peu de JavaScript embarqué au bon endroit et vos pages sont agrémentées d’un formulaire pour poster des commentaires qui envoie les données chez Disqus et l’affichage de la page dans le navigateur client par l’usage de JavaScript, envoie des requêtes à Disqus pour rapatrier les commentaires approuvées et les ajouter à la page HTML qui vient de votre serveur.

Est-ce que vous sentez venir l’objection ?

D’abord on met en place une belle mécanique,très pure, où l’on contrôle le contenu, l’affichage, puis on confie la partie sensible (les données utilisateur) à une société commerciale, qui ne demande rien en retour et qui propose sûrement un service aux petits oignons pour approuver les commentaires… mais qui garde les données. Comment une société comme Disqus monétise ses services ? Je ne sais pas, peu importe. Que se passe-t-il si la société dépose le bilan ? Là j’ai la réponse. L’ensemble des commentaires est perdu : une bonne partie de la richesse d’un blog, ce qui fait son histoire. Dommage non ?

L’approche Pecosys

Pecosys est un serveur de commentaires écrit en Python que vous hébergez sur le même serveur que votre blog. Il reçoit les commentaires à approuver depuis le blog par le biais d’un formulaire sur le blog. Pour cela, les templates de Pelican ont été adaptés afin de rajouter ce formulaire en bas de chaque article.

Le lien entre le blog statique et le serveur Pecosys est réalisé par grâce au serveur Web. Dans le cas de NginX, il est trivial d’associer une URL à un programme Python. Dans le cas d’Apache, c’est faisable facilement en utilisant le module Proxy. Bref, le serveur Pecosys est d’abord un serveur HTTP sur lequel on poste les commentaires entrés par un formulaire classique de création de commentaires.

Quand un commentaire est reçu, le serveur va faire deux trucs : sauvegarder le commentaire et le soumettre à l’administrateur du blog.

La sauvegarde se fait grâce à GIT. Ah j’avais pas encore parlé de GIT :-) On suppose qu’on est dans une architecture centralisée où le blog est modifié depuis une machine de développeur et poussé (au sens GIT: PUSH) vers un bare repository. Dans mon cas, cette référence centrale des sources est sous BitBucket car ils acceptent la création de dépôts privés gratuitement et que je ne veux pas publier les adresses emails de tous ceux qui ont laissé un commentaire sur le blog. Souvenez-vous les commentaires font désormais partie des sources du blog, on verra comment plus loin.

Donc, pour résumer :

Donc quand Pecosys reçoit un nouveau commentaire, il met à jour sa version du blog (la branche MASTER) et il crée une nouvelle branche XYZ pour ce commentaire. il sauve ce commentaire dans les sources du blog (au format Markdown) et il committe la branche XYZ.

Ensuite, le serveur va le communiquer à l’administrateur du blog par email. Cela suppose qu’un email dédié est utilisé par Pecosys (pourquoi pas blog@mydomain.com) et qu’il connaît l’email de l’administrateur du blog (vous !). Cet email contient le commentaire et demande une réponse.

L’administrateur du blog (toujours vous) doit répondre à cet email. Une réponse sans commentaire revient à approuver le commentaire et va lancer sa publication. Une réponse avec un commentaire “NO” (désolé pour l’originalité) signifie qu’on refuse le commentaire.

En fonction de cette réponse, le serveur Pecosys qui vérifie sa boite de réception régulièrement, va traiter le commentaire :

Dans les deux cas, un email de confirmation de l’action réalisée est envoyé à l’administrateur du blog.

A ce stade, la branche de référence BitBucket est à jour donc le serveur va ramener ses modifications, reconstruire le site et par là même publier le commentaire.

Si vous avez bien suivi et je sais que c’est un peu touffu et compliqué, vous vous demandez comment les commentaires (ces fichiers en Markdown) sont générés en HTML. Et bien, pas le biais d’un plugin Pelican nommé CaCause, en hommage au projet de base initié il y a un an avec Bruno Adele et Nahir Mohamed dont Pecosys est une reprise des idées principales mais avec une réalisation différente par son dialogue basé sur l’email et son utilisation forcenée de GIT.

Je teste Pecosys depuis deux semaines sur ce site et je suis prêt à donner un coup de main à quiconque veut se lancer. Sur GitHub, j’ai publié les sources du serveur mais aussi une version allégée de ce site (sans les commentaires) qui contient donc mes templates avec le formulaire et les sources du plugin.

En attendant je retourne à mon farniente estival :-)